Article réalisé en collaboration avec David Martinetto – Expert Analytique, Industrie Pharmaceutique

Si sa fonction première est de protéger la tête, les cheveux et la chevelure jouent un rôle social important. Arme de séduction ou de virilité pour certains, sa dégradation s’accompagne souvent d’une dévalorisation de l’image de soi. On estime entre 10 à 12 millions de personnes en France rencontrant des problèmes de cheveux.

De nombreux facteurs interviennent dans le processus de dégradation des cheveux :

  • Causes environnementales: climat (chaleur), pollution, eau salée, eau chlorée
  • Causes mécaniques: brossage, lissage, brushing
  • Causes chimiques: coloration et décoloration, permanente
  • Facteurs génétiques: alopécie
  • Etat de santé générale : fatigue, stress, carences (vitamines, minéraux…), grossesse, régime alimentaire
  • Prise de médicaments

Les étiologies sont nombreuses et le propos de cet article n’est pas de parler des problèmes nécessitant un traitement allopathique.

De nombreuses solutions naturelles (plantes, huiles essentielles, nutricosmétique…) permettent de les traiter efficacement.

Les problèmes capillaires les plus fréquents sont :

  • la chute de cheveux
  • les pellicules
  • les cheveux gras
  • les cheveux secs

La chute de cheveux ou alopécie est très fréquente et en l’absence de traumatisme du cuir chevelu la repousse est possible. Nous possédons des la naissance un capital de follicules pileux qui va décroître avec le temps.

En dehors d’une chute « normale » – entre 45 et 60 cheveux par jour-  qui touche aussi bien les femmes que les hommes, il existe différentes origines d’une chute excessive:

  • origine génétique : elle représente 90% des chutes de cheveux
  • origine nutritionnelle : malnutrition, carences en acide gras et minéraux essentiels
  • origine médicamenteuse : certains médicaments entraînent une chute réversible
  • origine hormonale : un dysfonctionnement hormonal peut entraîner une chute de cheveux
  • le stress : un ou plusieurs phénomènes environnementaux peuvent être la source d’une chute de cheveux qui n’interviendra que quelques mois après l’événement

Les pellicules : une personne sur deux est concernée, outre son aspect inesthétique, elle peuvent résulter d’une dermite seborrhique qui nécessitera une consultation chez un dermatologue.

Les pellicules sont le résultat d’une desquamation excessive du cuir chevelu.

Elles peuvent être sèches ou grasses et sont dues à la prolifération de levures saprophytes.

La phytothérapie donne de bons résultats pour traiter les pellicules :

  • le thym rouge d’Espagne : anti-irritations et assainissant
  • la Myrte riche en polyphénols naturellement antipelliculaire
  • la capucine pour les pellicules sèches

Les huiles essentielles sont aussi intéressantes :

  • HE de tea tree : propriétés anti fongique
  • HE de romarin à linéole : action apaisante pour le cuir chevelu
  • HE d’eucalyptus globulus : régule le manque de sébum des cheveux secs, efficace contre les pellicules sèches
  • HE de cèdre de l’Atlas : action purifiante, efficace contre les pellicules grasses

Les cheveux secs sont la conséquence d’un manque de sébum et d’eau qui constituent le film hydrolipidique.

Il en résulte une fragilité de la cuticule, les cheveux deviennent rêches, cassants et difficiles à coiffer.

Le cuir chevelu est irrité avec une sensation de tiraillement.

Les soins à base de plantes, huiles et huiles essentielles sont efficaces :

  • Huiles d’avocat, d’onagre, de coco et de ricin : riches en acide gras essentiels
  • Gel d’aloé vera, acide hyaluronique : hydratation intense
  • Huiles essentielles d’Ylang-ylang, de lavande, de bois de cèdre….

Les  compléments alimentaires permettent d’apporter les nutriments essentiels aux cheveux secs dès la racine :

  • Graines de lin, d’onagre ou de bourrache : acides gras essentiels
  • Vitamine B6 (naturellement présente dans les poissons gras, la volaille, les graines de tournesol et de pistache…)
  • La lécithine de soja

Les cheveux gras résultent d’une hyperséborrhée (surproduction de sébum) par les glandes sébacées. L’excès de sébum s’écoule vers l’extérieur et imprègne les cheveux.

Les cheveux apparaissent luisants, collés et terne.

Ils sont difficiles à coiffer et les coiffures ne tiennent pas. Il en résulte une gêne esthétique.

Les soins consisteront à réguler cet excès de sébum.

L’argile verte appliquée en masque absorbera cet excès.

Les soins à base de plantes et huiles essentielles ont démontré leur efficacité :

  • Huile de jojoba ou de noisette : régulation du sébum
  • Poudre d’ortie
  • HE de tea trea : assainissante
  • HE de pamplemousse
  • HE de cèdre de l’atlas
  • HE de cédrat

Les compléments alimentaires permettent d’apporter les nutriments essentiels aux cheveux secs dès la racine :

  • Poudre d’ortie
  • Vitamine B5
  • Levure de bière
  • Poudre de pensées sauvages

Tout comme pour la peau, l’offre de soins pour les cheveux est pléthorique en cosmétique conventionnelle.

Néanmoins, il existe de nombreuses alternatives naturelles offertes par la nature. L’association d’huiles riches en acide gras, d’huiles essentielles, de plantes et de minéraux dans des formes galéniques tels que les shampooings (liquide ou sec), les masques ou les compléments alimentaires permet d’élargir le champ des possibilités en matière d’offres de soins.

La majorité de ces ingrédients sont disponibles en appellation Bio, permettant une valeur ajoutée importante.

Demandez-nous un devis de consulting pour vous accompagner de la R&D au lancement commercial pour créer votre marque de produits capillaires

Contactez-nous