VITAMINE C : que faut-il connaître à propos de cette molécule ?

S’il existe une seule molécule de Vitamine C (symbolisée : acide L -(+)- ascorbique ou encore L-acide ascorbique pour plus de facilité), son origine peut être multiple. Ainsi on peut trouver :

La vitamine C naturelle

La véritable vitamine C naturelle se trouve dans certains fruits et légumes frais, sous forme d’acide L-ascorbique. Par exemple, tout le monde sait que les oranges et les kiwis en ont une forte teneur. Mais en complément alimentaire, ce sont des fruits encore plus concentrés qui sont utilisés, le plus connu est l’Acérola.

Pour proposer de la vitamine C naturelle en gélules, comprimés ou poudre, les fabricants réalisent un extrait qui concentre le principe actif. Par exemple, les acérolas présents sur le marché sont issus d’un extrait titré à 17% de vitamine C. Ainsi, 1 gramme d’acérola (1000 mg d’Acérola) fournit 170 mg d’acide ascorbique naturel. Le process d’extraction doit être parfaitement maitrisé, pour ne pas perdre le caractère naturel de l’extrait.

La Vitamine C appelée bio-identique ou identique au naturel

C’est une vitamine C de synthèse qui est identique à la forme naturelle : l’acide L-ascorbique. Cet acide synthétique est fabriqué à partir de fermentation de céréales (maïs le plus souvent). Il est donc d’origine naturelle, mais on ne peut pas dire que c’est un acide ascorbique naturel puisqu’il est issu de diverses transformations bio-chimiques.

Il existe différentes qualités d’acide L-ascorbique, sur le marché. Plus de 95% de la production mondiale provient de Chine, le reste venant d’Ecosse ou des USA.

Les critères de qualité sont les suivants :

  • Pureté : le process de fabrication doit aboutir sur un produit 100% acide ascorbique, c’est-à-dire 100% pur.
  • Ce doit être de l’acide L-ascorbique Dextrogyre, seule forme qui est dans les végétaux et qui a un pouvoir de vitamine. La forme lévogyre n’est pas identique.
  • Traces de solvants : les solvants utilisés pour sa fabrication doivent être indétectables.
  • Traces de toxiques : les pesticides et métaux lourds provenant de la culture du maïs doivent aussi être indétectables dans les analyses.

L’acide L-ascorbique de synthèse est d’un grand intérêt. En effet, il a le même effet que la vitamine C naturelle issue de fruits. Ceci a été confirmé par une  étude de 2013 (A Randomised Cross-Over Pharmacokinetic Bioavailability Study of Synthetic versus Kiwifruit-Derived Vitamin C).

Alors l’acide ascorbique : Vitamine C ou pas ?

La vitamine C est une vitamine hydrosoluble, jouant un rôle important dans le métabolisme de l’être humain et de nombreux autres mammifères. Chimiquement parlant, il s’agit de l’acide L-ascorbique (Dextrogyre), l’une des deux formes de l’acide ascorbique,

La seconde forme de l’acide ascorbique est le D-acide ascorbique (Levogyre), qui n’existe pas dans les fruits, et n’est pas une vitamine.

L’acide ascorbique se présente donc sous les 2 formes ci-dessous :

  • (5R)-5-[(1S)-1,2-dihydroxyéthyl]-3,4-dihydroxyfuran-2-one ou acide L-(+)-ascorbique, forme naturelle et connue sous le nom de vitamine C (molécule Dextrogyre)
  • (5S)-5-[(1R)-1,2-dihydroxyéthyl]-3,4-dihydroxyfuran-2-one ou acide D-(–)-ascorbique, (molécule Lévogyre)

La réponse devient évidente : la Vitamine C est toujours de l’acide ascorbique, mais l’acide ascorbique n’est pas toujours de la vitamine C.

La vitamine C étant présente sous différentes formes dans les compléments alimentaires. Il est parfois difficile de s’y retrouver pour consommer le produit qui nous correspond le mieux, d’autant plus que les allégations sur l’emballage restent parfois difficiles à décrypter.

Ainsi, par exemple : « A base de Vitamine C, 100% acide ascorbique » ne signifie pas que le produit contienne 100% de Vitamine C.

Une sélection minutieuse des ingrédients s’impose, dès la formulation et le brief marketing.

Contactez-nous si vous souhaitez être accompagnés de la R&D au lancement commercial de votre marque à base de vitamine C

Contactez-nous