Les perturbateurs endocriniens : substances interférant avec le système hormonal,  provoquant des effets néfastes sur la santé

Le système endocrinien (ou hormonal) est constitué de différentes glandes qui produisent des hormones. Elles jouent le rôle de messagers et régulent de nombreuses fonctions essentielles de l’organisme. Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui empêchent le bon fonctionnement du système hormonal. Il existe des perturbateurs endocriniens d’origine naturelle comme les phyto-œstrogènes, et d’autres fabriqués par l’homme, comme les retardateurs de flamme bromés ou certains pesticides interdits à ce jour (ex : DDT).

Très peu d’études permettent, aujourd’hui, d’établir un lien de cause à effet clair, entre la survenue de troubles et maladies chez l’homme et l’exposition aux perturbateurs endocriniens. Les effets nocifs, observés majoritairement chez l’animal, appellent toutefois à la vigilance. Les effets des perturbateurs endocriniens dépendent de l’âge et de l’état de santé des individus exposés.

Les perturbateurs endocriniens sont des « brouilleurs » aux effets dommageables.

L’homme est en permanence exposé à des substances chimiques d’origine synthétique mais aussi d’origine naturelle (molécules provenant notamment de l’alimentation ou de l’air que nous respirons, substances chimiques présentes à l’état de trace), et à des agents physiques (lumière) qui interagissent avec son système endocrinien. Dans la grande majorité des cas, ces interactions conduisent à des adaptations physiologiques qui ne dégradent pas la santé ou l’environnement. Dans ce cas, on ne parle pas de perturbateur endocrinien.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), les perturbateurs endocriniens se définissent comme suit :

« Un perturbateur endocrinien est une substance ou un mélange exogène (étanger à l’organisme) qui modifie les fonctions du système endocrinien et provoque des effets néfastes sur la santé d’un organisme intact ou ses descendants ou (sous)populations ».

Plus simplement, les perturbateurs endocriniens sont des substances interférant avec le système hormonal et qui détériorent la santé.

Certains États membres de l’Union européenne trouveraient-ils que la Commission tarde un peu à réglementer les perturbateurs endocriniens (PE) ? Cinq Etats, viennent de lancer un site Internet destiné à établir une liste des substances avérées ou suspectées de faire partie de cette catégorie, le but est  “d’accélérer l’identification et la réglementation des PE dans UE”. Cette liste est régulièrement mise à jour.

38 des substances listées peuvent être utilisées dans les produits cosmétiques, il appartient donc au formulateur d’être vigilant sur ce point.

Demandez-nous un devis de consulting pour vous accompagner de la R&D au lancement commercial pour créer sa marque cosmétique

Contactez-nous