Le Silicium organique est une contribution intéressante pour la restructuration du tissu conjonctif et de l’épiderme de part sa forme assimilable par l’organisme.

Plusieurs publications démontrent qu’une réduction du silicium entraîne une accélération du vieillissement et une perturbation métabolique.

Concernant l’accélération du vieillissement, bien que ce dernier soit génétiquement programmé, son évolution peut être influencée par différents stimuli qui peuvent être combattus ou atténuées. Tous ces stimuli sont soit, pathologiques, nutritionnels ou externes, entrainant des déviations métaboliques et une déstructuration du tissu conjonctif, induisant ainsi un vieillissement prématuré.

L’équilibre entre la vitalité, la santé, la beauté et leur dégradation, est fragile et dépend de divers éléments, qui servent de catalyseurs dans les réactions enzymatiques, au niveau cellulaire, ou d’éléments structuraux des tissus. Leur action est nécessaire à l’équilibre biologique.

Le silicium organique, pour être bio-disponible, doit être non polymérisable (rester sous forme de molécule simple), parfaitement stable et assimilable lors de l’ingestion, car non poly-condensé. Idéalement, il peut être comparé au silicium naturel présent dans l’organisme et fourni par l’alimentation.

Ce silicium disponible dans notre corps, est naturellement présent dans le sang humain et les liquides extravasculaires, il est physiologiquement présent et réactif.

De nombreuses recherches menées sur l’homme ont révélé que la teneur en silicium dans la peau diminue avec le vieillissement, principalement parce que son absorption gastro-intestinale diminue. Il est donc recommandé de compléter le régime alimentaire avec du silicium, à l’aide d’un dérivé silicique stable et assimilable (un silicium sous forme organique par exemple), capable de diffuser à travers la barrière gastro-intestinale.

Un apport nutritionnel de silicium organique, peut compléter l’apport alimentaire quotidien en silicium, et ainsi contribuer à la restructuration du tissu conjonctif, en ayant une action préventive contre le vieillissement. Pour un poids de 60kg, la dose approprié, facilement assimilable, est de 1 mg de silicium par jour, équivalente, également, à 3 mg d’acide silicique.

Le silicium sous forme d’acide ortho silicique assimilable, est capable d’influencer positivement le processus de vieillissement, de lutter contre la perturbation du tissu conjonctif et de restructurer le tissu conjonctif endommagé, par la fourniture d’un élément constitutif, de la structure du collagène ou de l’élastine.

Une faible teneur dans l’organisme de silicium, induit une déstructuration du tissu conjonctif (tissu biologique de soutien des organes) en général et, plus particulièrement, une dénaturation des fibres de collagène et d’élastine. Le silicium est, pour cette raison, un élément structurel du tissu conjonctif, où il est présent en quantités importantes, comme dans l’aorte, la trachée, les tendons ou la peau. Il est nécessaire à la formation de collagène et d’élastine et s’oppose à leur déstructuration. Il a donc une activité réparatrice et régénératrice, dans les processus de vieillissement cutané et artériel.

Si vous souhaitez développer ou rénover votre gamme de produits

Contactez-nous