Sale temps pour les marketplaces d’Aliexpress, de Wish, d’eBay et d’Amazon. Six groupes de consommateurs du BEUC (Bureau Européen des Unions de Consommateurs) ont commandé 250 produits, dont des cosmétiques, sur ces plateformes. Résultat : deux tiers des achats ne respectent pas la législation européenne en matière de sécurité.

De janvier 2019 à janvier 2020, 6 des 45 associations de consommateurs constituant le BEUC ont testé 18 types de produits tels que poupées, produits de beauté… Les résultats ont conduit le BEUC à alerter le public sur la dangerosité des achats en ligne.

Par exemple du côté hygiène, 70% des produits pour blanchir les dents ne respectaient pas le taux maximum en peroxyde d’oxygène qui doit être inférieur à 0,1% pour les produits destinés aux particuliers. Leur taux de peroxyde était supérieur à 6%, la limite fixée pour les produits utilisés dans un cabinet dentaire, il se trouve que même les dentistes n’ont pas le droit d’acheter ces produits de blanchissements dentaires.

Ce rapport confirme qu’il faut soutenir les producteurs locaux, quitte à mettre un peu plus d’argent dans les achats afin de garantir une meilleure sécurité des produits.

En savoir plus