La phycocyanine isolée d’organismes a les caractéristiques d’une efficacité élevée et d’une faible toxicité, et elle peut être utilisée comme aliment fonctionnel. Il a été rapporté que la phycocyanine a une fonction anti-oxydante, une activité anti-inflammatoire, une fonction de renforcement immunitaire, des effets de protection du foie et des reins.

Les bienfaits de la spiruline ne sont plus à démontrer et commencent à être connus du grand public. Cette merveilleuse algue bleue (ou plutôt cyanobactérie) a suscité au cours des dernières années des recherches approfondies. On dénombre aujourd’hui environ 2000 publications réalisées sur la spiruline. Ces études ont mis en évidence l’intérêt de la spiruline en nutrition pure à travers sa capacité à corriger des syndromes de dénutrition profonds, mais elles ont également permis de mieux comprendre l’intérêt santé de celle-ci de par ses effets antioxydants, sur l’immunité, sur l’inflammation, la résistance aux infections virales, sur ses propriétés détoxifiantes, etc. De nouvelles études ne cessent d’apparaître.

L’ensemble de ces études tend à montrer que des doses journalières très importantes de spiruline sont nécessaires pour déclencher certains effets santé. Nous dépassons alors largement les 5 grammes journalier recommandés. Or nombreux sont ceux qui ont du mal à consommer et à digérer de la spiruline à forte dose sans compter que cela peut être délétère.

Au cours de ce formidable travail de recherches scientifiques, il a été mis en évidence que c’était la phycocyanine, le pigment bleu qui donne sa formidable couleur à la spiruline, qui était à l’origine de l’ensemble de ses effets santé. Il est parallèlement apparu que l’extraction de la molécule était stratégique puisque la rendant infiniment plus efficace. De plus la phycocyanine est très bien tolérée et ne provoque pas d’inconfort comme l’on peut en sentir avec la spiruline.

Les performances démultipliées de la phycocyanine extraite s’expliquent par son lieu d’absorption. En effet, la phycocyanine est absorbée très tôt lors de la digestion, juste après l’estomac tandis que la spiruline est détruite tardivement et relargue la phycocyanine qu’elle contient au niveau intestinal, lieu beaucoup moins propice à l’assimilation.

C’est ainsi que les chercheurs ont commencé à multiplier des études montrant l’intérêt d’extraire la phycocyanine pour potentialiser les effets santé.

Si vous souhaitez développer ou redévelopper votre gamme de produits, contactez-nous

En savoir plus